Retraites, emplois, salaires, avenir des services publics

Cgt, Cgt-FO, FSU, Solidaires appellent à une journée nationale d’action interprofessionnelle avec grèves et manifestations le 10 septembre 2013

Les organisations syndicales CGT, CGT-FO, FSU, Solidaires se sont réunies aujourd’hui sur les questions des retraites, de l’emploi, des salaires, de l’avenir des services publics.

Après la Conférence sociale et les concertations de l’été, le Gouvernement attend le mois de septembre pour donner les grandes mesures qu’il compte prendre. Ses premières déclarations inquiètent les salariés, les retraités et les demandeurs d’emploi d’autant que le calendrier imposé est très resserré.

Un rapport ouvert aux idées du Medef

La présidente de la Commission pour l’avenir des retraites, Yannick Moreau a rencontré les organisations syndicales et patronales. A cette occasion, elle a fait part, oralement, des pistes de réforme probablement contenues dans le rapport qui sera publié avant la prochaine conférence sociale des 20 et 21 juin.

Ces pistes s’inscrivent dans la continuité des précédentes réformes, lesquelles n’ont pourtant rien réglé en matière de financement, et ont considérablement dégradé la situation des retraités actuels et plus encore celle des retraités futurs.

Parmi ces pistes proposées par la commission figurent :

- La poursuite de l’allongement de la durée d’assurance.
- Une modification du calcul de la pension des fonctionnaires, en remplaçant la référence au salaire des six derniers mois par le salaire annuel moyen des dix dernières années.

Lire la suite

Cet été le chantier LGV continue de tourner…

Chantier LGV : cet été, le chantier continue de tourner…

Pour le Comité régional Cgt de Poitou-Charentes, ce n’est pas le moment de lever l’état de vigilance : la situation le commande. Jugez-en vous-mêmes.

Quels emplois à la fin des contrats de chantier ?

Dès 2007, la Cgt s’est adressée aux pouvoirs publics et à Cosea pour demander qu’un dispositif soit mis en place pour traiter du devenir des salariés recrutés et formés localement grâce à des financements publics.
Or que constate-t-on ? Beaucoup de salariés sont mis en attente à Pôle Emploi et la plate-forme de reconversion annoncée par la Direccte est toujours à l’état de projet.

Salariés « low-cost », les nouveaux forçats du 21 ème siècle

Nous dénonçons le fait qu’aucun suivi de l’emploi dans les entreprises sous-traitantes ne soit organisé et qu’il n’y ait aucune garantie de ne pas voir se multiplier les embauches de cette nature. Et pourtant elles existent bel et bien ! 610 € pour 40 heures/semaine : inqualifiable !

Lire la suite