Mobilisation du 16 octobre : la Sécurité sociale, c’est vital !

La Sécurité sociale a été mise en place en 1945, financée par le travail pour « faire face aux aléas de la vie, de la naissance à la mort« . Les concepteurs de la Sécu voulaient créer un système universel, démocratique, dirigé par des représentants élus des assurés sociaux, accessible à tous et qui sécurise : chacun payse selon ses moyen et reçoit selon ses besoins.

À l’automne, la loi de financement de la sécurité sociale pour l’année 2015 sera votée à l’Assemblée nationale. Ce débat vous concerne ! Avec sa campagne de reconquête de la « Sécu », la CGT porte une dynamique de financement pour des recettes supplémentaires afin de répondre aux besoins des populations, mais aussi stopper les suppressions de postes dans l’institution « Sécu ». Tout cela a pour but de redonner les moyens aux salariés de bien faire leur travail et de mieux répondre aux usagers. Il faut dire que depuis sa création, d’un côté le patronat a agi pour affaiblir les droits des assurés sociaux et leur financement, de l’autre, l’Etat en prenant en main sa gestion a supprimé l’élection des représentants, des salariés et des assurés sociaux, mais aussi réduit leur pouvoir. L’action revendicative a cependant permis de conserver un système solidaire et collectif : pas de sélection par l’âge, par l’état de santé ou par les revenus. C’est ce qui différencie fondamentalement la Sécurité sociale des assurances privées.

La Sécurité sociale est fondée sur la solidarité : par leurs cotisations, les personnes en bonne santé permettent la prise en charge des malades, les salariés en activités cotisent pour la retraite des plus âgés.

protectionsociale_affiche

Chacun participe au financement de la Sécurité sociale pour permettre à tous d’avoir des droits pour bien vivre, bien se soigner, bien travailler et bien vieillir ! C’est cette solidarité qu’il faut défendre ! C’est ce qui la différencie des assurances privées et donc du chacun pour soi ! C’est aussi grâce à ses acquis à des droits garantis que même en pleine crise économique et sociale, elle évite à des milliers de salariés et de familles de plonger dans la misère et la pauvreté ! D’ores et déjà, des plans d’économie de plusieurs milliards d’euros sont annoncés dans la santé, à l’hôpital, pour la politique du médicament, la famille, la retraite, la gestion de la Sécurité sociale. Des milliers d’emplois sont menacés dans ces secteurs professionnels.

La CGT vous appelle à vous mobiliser pour reconquérir une Sécurité sociale de haut niveau répondant aux besoins d’aujourd’hui ! La Sécurité sociale n’est pas malade de trop de dépenses, mais d’un manque de recettes !

secu_droitsLes valeurs de la sécurité sociale sont justes : protéger dans la solidarité, partager les richesses produites par le travail pour financer la réponse aux besoins de tous, c’est la solution. Notre système a participé à la croissance en maintenant du pouvoir d’achat, au développement de notre système de santé et de retraite, à l’accompagnement des familles. Il a permis l’allongement de la durée de vie….Aujourd’hui les inégalités progressent, l’accès aux soins devient difficile, voire inaccessible pour certains, les conditions de travail se détériorent, le chômage, la précarité, les bas salaires, les suppressions d’emplois minent le développement et la croissance du pays. Le patronat veut masquer la part des richesses prélevée sur le travail et reversée sous la forme de dividendes aux actionnaires, qui continue de progresser et qui échappe à la solidarité nationale. Ces dividendes sont versés au détriment des salaires, de l’emploi et de l’investissement pénalisant notre capacité à financer la Sécurité sociale. Le Pacte de responsabilité signé entre le président de la République et M. Gattaz du Medef, va amputer la Sécurité sociale de près de 20 milliards d’euros supplémentaires. Le débat qui va s’ouvrir sur le financement de la Sécurité sociale au Parlement sera l’occasion d’exprimer d’autres solutions plus justes et plus solidaires, pour répondre aux besoins de chacun.

secu2
Valoriser le travail ; Favoriser l’emploi stable ; Gagner une sécurité sociale de haut niveau et une sécurité sociale professionnelle ; Reconquérir la démocratie dans la Sécurité sociale et dans le système de santé ; Garantir et maintenir un financement assis sur le travail par les cotisations sociales ; Stopper les exonération de cotisation sociales accordées aux employeurs 

secu4

Tract pour la mobilisation du 16 octobre

« La Sécu c’est des droits pour bien … »

« Le mal-travail, combien ça coûte ? »

« Mon salaire, c’est aussi ma protection sociale ! »