Les salariés de l’Artisanat

CPRIA (Commission Paritaire Régionale Interprofessionnelle de l’Artisanat)

Les ambitions et l’action du Comité régional Cgt
La CPRIA est constituée dans la Région Poitou-Charentes depuis mars 2010. Elle s’inscrit dans la mise en œuvre de l’accord national interprofessionnel du 12 décembre 2001 conclu entre CGT, CFDT, CFE CGC, CFTC, FO  et Union Professionnelle Artisanale (UPA). Elle a pour objet le développement du dialogue social territorial entre les salariés et leurs représentants syndicaux régionaux des 5 confédérations et les entreprises et leurs représentants de l’UPA Régionale.

La CGT a la volonté de contribuer au développement d’une représentation des salariés dans les entreprises de l’artisanat, représentation qui n’est actuellement pas prévue par le Code du travail. Cette démarche est particulièrement nécessaire compte-tenu de la spécificité et de la taille des entreprises, des secteurs professionnels de l’artisanat : en Poitou-Charentes, 30889 entreprises (Insee 2010) avec plus de 70 000 salariés.

La CGT a pour objectif de travailler, dans le cadre de structures de dialogue social de proximité, à l’amélioration des conditions de travail et à la prévention des risques professionnels, au développement de l’emploi, à la mise en place d’un comité des œuvres sociales pour les  salariés de l’artisanat du  Poitou-Charentes.  

La CPRIA et son Comité d’Activités Sociales et Culturelles (CASC)
18 avril 2012 : lancement officiel de « Viv’ARTI Poitou-Charentes »

Viv’ARTI Poitou-Charentes est le Comité d’Activités Sociales et Culturelles de l’Artisanat du Poitou-Charentes, une association à but non lucratif issue dela Commission Paritaire Interprofessionnelle de l’Artisanat du Poitou-Charentes dont le protocole d’accord a été signé le 7 décembre 2010 par les cinq organisations syndicales (C.F.T.C., C.F.D.T, C.F.E.-C.G.C., C.G.T. F.O., C.G.T.) et l’Union Professionnelle Artisanale du Poitou-Charentes (U.P.A.R.).

C’est la première réalisation concrète de la CPRIA.

Pour les 2 premières années, Viv’ARTI est accompagné économiquement par la Région et la DIRECCTE Poitou-Charentes.

Pour la Cgt, l’enjeu actuel est l’adhésion massive des employeurs qui permettra de :

  • déployer le plus largement possible auprès des salariés et des employeurs l’offre de services du CASC,
  • faire bénéficier le plus grand nombre d’avantages en matière de loisirs, vacances, spectacles, culture… proposés par le réseau partenaire (carte CEZAM et les services du groupe Chèques déjeuner).

Le Comité régional Cgt Poitou-Charentes se félicite de cette concrétisation du dialogue social territorial dans le secteur de l’artisanat qui emploie dans notre territoire 60.000 salariés dans 29.000 entreprises.

Pour la première fois dans notre région, les salariés actifs de l’artisanat et leurs familles pourront bénéficier d’avantages et de services jusque-là réservés aux salariés des moyennes et grandes entreprises. 

La Cgt a l’ambition de contribuer pour sa part à faire connaitre, grâce à son réseau d’Unions départementales et d’Unions locales, cette offre à disposition des salariés et de leur famille, des apprentis. 

Visiter le site de http://www.vivarti-poitoucharentes.org/ pour connaître ses offres de services.

La CPRIA et Santé au travail : les objectifs du Comité régional Cgt

La CPRIA, instance politique de dialogue social, a validé fin 2011 l’objectif d’engager en 2012 un projet de travail spécifique sur les questions et problématiques de la santé au travail dans les entreprises de l’artisanat. Un groupe de travail paritaire va être dédié à l’élaboration de ce projet dans les prochaines semaines.

Pour le Comité Régional, l’élaboration d’une politique de prévention des risques professionnels, l’amélioration des conditions de travail sont des enjeux stratégiques dans le secteur de l’artisanat.

Confrontée à de multiples contraintes objectives (taille des entreprises, manque de savoir-faire, difficultés d’appropriation des outils existants par les employeurs, absence de représentation des salariés et d’institution comme les CHSCT notamment…), la santé au travail revêt un caractère prioritaire.

Conscient des contraintes évoquées ci-dessus, le Comité Régional Cgt a l’ambition de la faire évoluer dans le secteur de l’artisanat.

Il entend y poser la question de la transformation du travail comme dans n’importe quel autre secteur économique.

Avec 7 millions de salariés au plan national, les entreprises de moins de 50 salariés constituent 40% de l’effectif salarié. L’ensemble de l’artisanat est donc pleinement concerné et la création d’une instance de dialogue social territorial comme la CPRIA doit être un initiateur majeur de dynamisme dans ce domaine.