Les militants Cgt de la Fonction publique d’Etat débattent

RGPP : éclatements/fusions d’administrations

Dans un premier temps, ce rendez-vous est donc l’occasion de faire un point sur l’impact de la RGPP en termes de réorganisations des services dans les territoires. Déménagements à la hâte des services d’Etat, regroupements désordonnés dans des cités administratives avec divers services n’ayant jamais travaillé ensemble …, les critiques des représentants sont nombreuses, avec en ligne de mire la baisse de la qualité des services rendus aux citoyens et aux acteurs des territoires.

Et du côté des agents ?

Puis arrive dans les échanges la question très prégnante des conditions de travail : les militants s’accordent à dire que la réorganisation structurelle initiée par la RGPP complexifie grandement le travail au quotidien des salariés. Ce constat posant la question de la riposte syndicale, les échanges se concentrent alors sur les nouvelles structures syndicales et les nouvelles solidarités à organiser.

A organisation nouvelle des services, organisation nouvelle du syndicalisme Cgt

Les participants reviennent sur les problèmes rencontrés, suite aux divisions/fusions des services administratifs, pour la reconstruction de l’outil syndical. Les équipes syndicales bien rodées ont été éclatées et une part importante des synergies anciennes a été balayée. A côté du développement des syndicats professionnels, tous les participants estiment qu’il y a urgence à travailler de concert, afin de faire connaître les initiatives locales de chaque nouvelle structure.

Cet objectif suppose la structuration d’un espace de travail interprofessionnel Cgt communaux syndicats et militants des différents ministères d’Etat en Poitou-Charentes, qui leur permettrait de travailler ensemble sur des sujets communs.

Le Comité régional Cgt comme accompagnateur

« Le Comité régional sera là si l’ensemble des représentants Cgt le veulent, en aidant à coordonner des plans de travail ». Jean-Michel DUPIRE

Sans se substituer à l’autonomie de chaque syndicat, le Comité régional se propose d’aider à la construction de ce nouvel outil en étant lui-même un accompagnateur de cette démarche. À l’issue de cette rencontre,il fait diverses propositions pour préparer la suite des travaux.

Quel prolongement donner à cet échange ?

Le Comité régional propose que la prochaine réunion porte sur la construction d’un programme de travail commun. Les sujets ne manquent pas ! Des problématiques pratiques  comme la divergence d’interprétation des textes de la GIPA (Garantie Individuelle du Pouvoir d’achat) selon les ministères en feront partie. La connaissance et l’analyse de la MAP* aussi, bien entendu. Pour les CHSCT*, l’idée retenue est de déterminer un thème d’intervention commun à tous les services et à travailler collectivement.

Compte tenu du souhait de chacun d’échanger à nouveau au plus tôt, la prochaine rencontreest fixée la première semaine de juillet 2013. L’accélération du calendrier des rencontres montre à quel point chaque acteur syndical souhaite faire avancer le débat pour disposer au plus vite des outils nécessaires à une action efficace.