Protection sociale/Santé

La Cgt est déterminée à faire reconnaître les liens étroits qui unissent santé au travail et santé publique, liens que l’organisation actuelle de la Protection sociale ne prend absolument pas en compte. Un exemple : travailler sur les expositions pathogènes et leur traçabilité permet de réduire à la fois les risques pour les salariés et les coûts supportés globalement par « l’assurance maladie ».

La Cgt s’est toujours battue pour faire reconnaître la pénibilité : les salariés ayant été exposés à des conditions de travail entraînant une usure prématurée et ayant des conséquences sur l’espérance de vie, doivent partir plus tôt en retraite.

Le gouvernement a été contraint d’ouvrir un volet « pénibilité » dans la loi du 9 novembre 2010 (Art. 79). Si pour la Cgt ce dispositif garde une approche médicale et ne répond pas aux véritables besoins, ses mandatés conseillent les salariés confrontés à un véritable parcours du combattant pour constituer leur dossier et défendent leurs intérêts.

ARS

CARSAT

CPAM

CAF

URSSAF