Le cadre des revendications du Comité régional

Le cadre des revendications du Comité régional

 Le cadre des revendications du Comité régional en matière d’éducation et de formation professionnelle.

 

Les exigences de la Cgt pour l’éducation et la formation initiale sont fortes.

 

 L’éducation et la formation initiale doivent permettre :

  • de devenir un adulte libre et responsable ;
  • de s’insérer dans la vie sociale, de se réaliser pleinement en tant que personne, en tant que citoyen ;
  • d’élargir son horizon culturel ;
  • d’atteindre le plus haut niveau d’éducation rendu possible, à chaque étape historique de la société, par les progrès de l’économie, de la science et de la technologie ;
  • de s’ouvrir à la connaissance et à la pratique des arts, des sports et à la culture scientifique ;
  • d’acquérir les savoirs, les raisonnements et les méthodes permettant d’apprendre par soi-même et de se former tout au long de sa vie.

 

 La formation professionnelle initiale 

Elle doit assurer à chacune et à chacun une formation générale, scientifique, technologique, technique lui permettant :

  •  d’acquérir une qualification professionnelle et une certification reconnue nationalement et inscrite au répertoire national des certifications professionnelles et garantissant la valeur nationale des diplômes ;
  • de s’insérer durablement dans un emploi correspondant à sa qualification ;
  • d’appréhender la diversité des situations de travail qu’il rencontrera dans cet emploi.

 

 La formation continue (générale et professionnelle)

La formation professionnelle continue et l’éducation permanente doivent être accessibles à toutes et à tous, quels que soient l’âge, le sexe, le niveau d’étude, la période de la vie, l’emploi occupé et la taille de l’entreprise, ce qui implique :

  • qu’elle soit réalisée sur le temps de travail et rémunérée comme tel ;
  • un droit de la, du salarié-e à l’accueil, l’information et l’orientation tout au long de sa vie, l’identification de ses besoins de formation et la définition de son projet professionnel ou personnel ;
  • un droit d’accès et d’accompagnement gratuit à la validation des acquis de l’expérience ;
  • un droit individuel à la formation, à l’initiative du salarié, transférable, garanti collectivement et financé par les employeurs ;
  • la reconnaissance professionnelle et salariale de la qualification acquise ;
  • une priorité d’accès à la formation aux salariés les plus exclus (femmes, travailleurs faiblement qualifiés, salarié-e-s en temps partiel et en situation précaire, en situation de handicap, immigrés, salarié-e-s dont la formation initiale a été interrompue) ;
  • que la lutte contre les situations de l’illettrisme soit déclarée grande cause nationale comme le propose le Conseil d’orientation de l’emploi ;
  • une reconnaissance du droit à la formation syndicale permettant à chacun d’être pleinement citoyen dans l’entreprise.

Pour en savoir plus, consultez la fiche 15 des Repères revendicatifs de la Confédération.

Postez un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s