Syndicat CGT du Conseil général des Deux-Sèvres : sensibiliser autrement au vote du 4 décembre

En Poitou-Charentes, les élections 2014 dans les fonctions publiques concernent notamment plusieurs milliers d’agents de la Fonction publique territoriale. Parmi eux, ceux du Conseil général des Deux-Sèvres. Mobilisé pour mener la campagne des élections, le Syndicat CGT du Conseil général a constitué un groupe de travail de 5 militants ayant souhaité casser les codes de la communication habituelle. Karine Olivier, Secrétaire générale du syndicat évoque avec nous cette campagne.

C.R. : Bonjour Karine. Le syndicat CGT du Conseil général s’est beaucoup investi pour ce scrutin, notamment avec le projet d’une vidéo d’animation. C’était une première ? Karine Olivier : En effet, c’était une vraie première. La réflexion sur le sujet remonte à plus de six mois. À l’époque nous cherchions un moyen de communication qui change du tract distribué de la main à la main ou relayée par courriel. Dans le tertiaire les gens reçoivent déjà beaucoup de mails, il était hors de question de surcharger les boîtes des 1800 agents votants que comptent notre collectivité… Sans abandonner le tract, et la rencontre avec les agents, on souhaitait les accrocher différemment avec un format séduisant, sans photos mais avec des animations et du son. C.R. : Justement, pour les accrocher il y a la forme, mais aussi le fond. De quoi parle ce clip d’animation ? K.O. : La vidéo revient sur le fonctionnement du syndicat, mais aussi sur ce qu’il apporte aux salariés en terme de progrès social, de défense et d’accompagnement. Il revient aussi sur le fait que ce scrutin est en un seul tour, et qu’à ce titre, voter est indispensable. Certains ont oublié de monter le son au moment de lancer la vidéo, mais cela ne les a pas gêné puisque tout passe par le visuel ! En outre, une autre de nos volontés était de partager la vidéo avec d’autres  syndicats de Conseils généraux. C’est notamment le cas de la CGT du Conseil général de la Vienne qui l’a récupéré et l’a personnalisé. Lire la suite

Deux-Sèvres : la CGT mobilisée pour la défense du service public

Alors que les prochaines élections dans les fonctions publiques auront lieu le 4 décembre prochain, la CGT et la FSU se sont mobilisées le 17 novembre à Niort. Diverses actions ont été engagées par les militants locaux au cours de la journée, comme devant la Direction générale des finances publiques pour dénoncer les 2 000 suppressions d’emplois annoncées, dont 10 dans le département des Deux-Sèvres, mais aussi pour dénoncer les quatre fermetures de trésoreries programmées début 2015 à La Mothe-Saint-Héray, Argenton-les-Vallées, Secondigny et Lezay. « Le gouvernement a bon dos de dire qu’il veut lutter contre la fraude tout en se privant de moyens humains : depuis 2008 nous comptons 10% d’effectifs en moins ! » explique David Zapata, Co-secrétaire du syndicat de la Direction générale des finances publiques des Deux-Sèvres. Le même type de mobilisation a eu lieu devant la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi. Ici aussi on dénonce l’absence de moyens, le manque d’indépendance dans le travail et de contrôle des entreprises qui « ravit le patronat ». Au même moment, à Bressuire, une quarantaine de personnes (dont une majorité de militants CGT), se sont rassemblés devant la sous-préfecture de Bressuire. Lire la suite

45ème Congrès de l’Union départementale CGT 79 : cap sur la syndicalisation et la défense de la protection sociale

Jeudi 30 et vendredi 31 octobre, une centaine de militants CGT de tout le département s’étaient donnés rendez-vous pour faire le bilan de l’activité de l’Union départementale pour les 3 années passées et y définir les orientations et le programme d’actions pour les 3 à venir. Étape capitale de la vie de la CGT en Deux-Sèvres, ce moment a permis à chacun des congressistes de débattre des enjeux de la CGT en Deux-Sèvres.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bilan

Sur l’organisation des actions revendicatives, la Secrétaire générale a évoqué les difficultés à mobiliser : « Est-ce que la forme des actions proposées et leur préparation sont satisfaisantes ? Ces difficultés n’existent pas qu’en Deux-Sèvres : c’est un fait multifactoriel »

Du côté du bilan, la Secrétaire générale réélue Vanessa Couturier a évoqué le travail accompli en direction des jeunes -en particulier des apprentis-, mais aussi en terme de communication interne avec notamment la modernisation du journal de l’UD – tant sur le fond que sur la forme -, la création de la page Facebook de l’Union regroupant pas moins de 1000 abonnés, les interventions mensuelles sur la radio locale D4B dont elle précise qu’il faudra « améliorer l’investissement pour maintenir ce moyen de communication« . Questionformations, le calendrier est plus en adéquation avec les syndicats, notammentavec l’intégration de nouvelles formations telles que l’animation d’un syndicat ou encore la formation au mandat de délégué syndical. Formations qui s’ajoutent notamment à celle de délégué du personnel au comité d’entreprise et membre du CHSCT (Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail). Parallèlement, ce sont pas moins d’une douzaine de formation de niveau 1 qui ont été organisées et cinq intervenants ont reçu un diplôme de formateur. Lire la suite