120 ans de la CGT en Deux-Sèvres : l’Union locale CGT de Bressuire organise un ciné-débat

A l’occasion des 120 ans de la CGT, l’Union locale CGT de Bressuire organise ce jeudi 10 décembre, à 20h30 un ciné-débat au Fauteuil Rouge. C’est le film de Stéphane Brizé, « La loi du marché » qui sera projeté avec à l’issue, un débat. Sorti en salle en Mai dernier, la loi du marché- clairement engagé- dénonce la cruauté de la société en menant la charge contre les employeurs, les directeurs des ressources humaines ou les banquiers.

« Comment est-ce que je vais vivre avec 500€ ? »

« C’est une oeuvre brillante, qui traite de nombreux thèmes liés à la précarité : fermetures d’usines, licenciements abusifs, surendettement, détresse psychologique, suicide, etc. Cela pourrait être lourd et mettre mal à l’aise mais, dans un savant équilibre entre réalisme et fiction, chaque scène, puissante, touche juste, sans larmoiement. » explique Pascal Lumineau, Secrétaire général de l’Union locale.

Parallèlement, une exposition sur les 120 ans de la CGT sera visible dans le hall du Fauteuil Rouge.

Invitation et affiche :

a4 loi du marché verso

a4 loi du marché recto

Résumé du film

« Comment je vais vivre avec 500€ », s’emporte Thierry. Il est en colère contre son conseiller pole emploi qui, une fois encore, l’a orienté vers une formation qui ne débouche sur rien… Cela fait des mois que Thierry, manœuvre, est au chômage. En fin de droit, il lutte pour garder l’appartement qu’il a acheté avec sa femme et continue à payer la prise en charge de son fils Mathieu, Infirme Moteur Cérébral. Mais tout semble se mettre en travers de sa réussite : alors qu’il postule à tout va, chaque employeur lui reproche de ne pas être formé sur la « bonne » machine. Au coaching de pôle emploi, on lui explique que c’est son débit de parole et sa posture qui joue contre lui. A la banque, au lieu de l’aider à trouver des solutions, on l’incite à investir dans une assurance vie. Thierry ne baisse pas les bras et fini par décrocher un poste : vigile dans un super marché. Là, selon la loi du marché, le travailleur précaire est contraint d’appliquer à la lettre ce contre quoi il se bat, c’est-à-dire de « fliquer » ces collègues caissière dans l’objectif de faire de l’ « écrémage »… Pour le rôle de Thierry, le comédien Vincent Lindon a remporté le prix d’interprétation masculine au dernier festival de Cannes. Les autres interprètes sont tous des amateurs qui tiennent, pour l’essentiel, leur propre rôle : conseillers Pôles Emploi, hôtesses de caisse…

Postez un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s