Chômage : nous n’en avons pas fini avec la dégradation des emplois

Les chiffres du chômage pour le mois d’août 2015 viennent d’être communiqués, ils montrent que nous n’en avons pas fini avec la dégradation des emplois malgré les politiques d’aides aux entreprises sans conditions ni contrepartie.

Le changement de ministre du Travail n’y aura rien fait : le chômage continue de progresser en août, avec 20 000 demandeurs d’emplois en plus en catégorie A (sans aucune activité), selon les chiffres publiés jeudi par Pôle Emploi. Soit une hausse dix fois supérieure à la baisse intervenue au mois de juillet (-1 900). Et un nouveau record d’inscrits, avec 3,57 millions de chômeurs (3,83 millions avec les DOM), un chiffre en progression de 0,6% sur un mois et de 4,6% sur un an. Pour consulter les chiffres régionaux, cliquez-ici.

Quelques jours avant, le comité de suivi du CICE a rappelé que ce crédit impôt n’allait pas vers les entreprises pour lesquelles il a été mis en place (lire notre article). Ce sont 18 milliards d’euros de cadeaux donnés aux entreprises en question. Le total des aides dépasse même les 200 milliards.

> Où sont les créations d’emploi ?

Les chiffres du chômage nous montrent qu’une fois de plus, les politiques d’austérités menées en Europe et en France, sont un véritable échec. Il est urgent d’opérer un changement de stratégie politique, permettant une vraie relance de l’emploi. Nous ne pouvons poursuivre dans cette voie qui nous mène droit dans le mur. Il nous faut revoir les conditions de financement de la protection sociale, combattre la précarité et responsabiliser également les employeurs.

> Mieux contrôler les chômeurs ou briser le thermomètre ?

Le gouvernement va mettre en place, à partir du lundi 28 septembre 2015, un »contrôle » accentué des chômeurs. Il débute en Limousin, Poitou-Charentes et Aquitaine. A terme, dans toute la France, quelque 200 contrôleurs devront superviser la recherche d’emploi de 5,5 millions de chômeurs, dont 3,5 millions en catégorie A (totalement sans activité).

Le renforcement des contrôles des demandeurs d’emploi n’est qu’un artifice pour les culpabiliser et tenter de faire baisser le chiffre du chômage par des radiations. Les moyens doivent être donnés à Pôle emploi pour qu’il puisse remplir ses missions au service des chômeurs et non pas contre eux. La CGT, pour porter une autre politique, appelle l’ensemble des salariés, retraités et demandeurs d’emploi à participer aux rassemblements et manifestations qui auront lieu le 8 octobre prochain.

Postez un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s