Projet de loi sur le dialogue social : deux mois chrono pour sauver l’égalité professionnelle

Le projet de loi sur le dialogue social porté par M. Rebsamen, ministre du travail, à l’opposé de son objectif affiché, limite considérablement le dialogue social dans l’entreprise notamment sur l’égalité professionnelle. Tous les outils dédiés à l’égalité Femmes/hommes sont mis en cause : le Rapport de Situation Comparée (qui permet de mesurer les écarts entre les femmes et les hommes), la négociation annuelle sur l’égalité professionnelle et les sanctions. Alors que l’écart de salaire est toujours de 27% entre les femmes et les hommes, que les temps partiels imposés ne cessent d’augmenter, le gouvernement cède aux injonctions du Medef et, sous prétexte de «simplification», raye d’un trait de plume toutes les avancées obtenues depuis trente ans. Pour faire reculer le gouvernement, la CGT, avec l’ensemble des associations féministes, a créé un collectif SOSegalitepro, lancé une pétition et une interpellation des parlementaires. Lire l’intégralité de la déclaration CGT.

Postez un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s