Menace sur l’offre de trains en Nord Deux-Sèvres : la CGT appelle à la mobilisation le 13 février

> Màj le 18.02.15 : Télécharger l’appel au rassemblement (à Poitiers le 20 février). 

Pour la section cheminots CGT de Thouars, il y a véritablement urgence. Alors que se discute en ce moment même le service annuel de transport ferroviaire 2016 entre la SNCF et la Région Poitou-Charentes, cette dernière étudie la possibilité de retirer ses financements sur la partie Bressuire – Thouars de la ligne La-Roche-Sur-Yon – Saumur. C’est ainsi que toutes les circulations TER entre Thouars et Bressuire pourraient être supprimées en 2015. Un appel à la mobilisation a été lancé par la CGT.

> Pour la deuxième année consécutive, le budget global du Conseil régional Poitou-Charentes est en baisse. Une situation que la CGT Poitou-Charentes dénonce depuis plusieurs mois (notamment dans le cadre de son travail au CESER) en pointant les conséquences des politiques européennes d’austérité qui se traduisent par une baisse des dotations de l’Etat. Le choix du Conseil régional est de répercuter ces baisses budgétaires, entre autres sur la politique régionale du Transport et de la Mobilité. En réduisant la part de l’investissement public, l’Etat et la Région portent une grande responsabilité vis-à-vis de l’économie des territoires et des conditions de vie des populations.

Nord Deux-Sèvres : un parent pauvre de l’offre ferroviaire

« Actuellement, la partie La-Roche-Sur-Yon – Bressuire est gérée par les Pays de la Loire. La décision de Poitou-Charentes reviendrait donc à couper la ligne en deux, avec l’absence de circulation TER entre Bressuire et Thouars. « Dans les Pays de la Loire, ils en sont atterrés : cela risque de flinguer la ligne de bout en bout. » interpelle Michel Ferey, de la section cheminots CGT de Thouars. Et d’ajouter :  « Il faut que nos élus locaux comprennent que cela se joue maintenant. » Comme le rappelle le syndicaliste CGT, la mobilisation récente des cheminots a permis de repousser l’échéance. « Le Plan d’économie ne serait pas mis en oeuvre en septembre prochain, mais au mois de janvier 2016. L’absence de financement par la Région du tronçon Thouars – Bressuire sera donc effectif dans 10 mois. D’ici là nous n’allons pas rester sans rien faire, bien au contraire ».

Rassemblement prévu le 13 février à Thouars

Pour dénoncer ce « choix politique désastreux pour le service public et les usagers », la CGT en appelle à la mobilisation de la population. « Nous avons besoin de tout le monde, explique Mickaël Prudhomme. A ce titre, nous appelons chacun des citoyens à se rassembler vendredi 13 au matin, place de la gare, à Thouars, pour défendre l’offre de trains et combattre les réduction budgétaire prévue par la Région sur le Nord Deux-Sèvres ».

> L’assemblée générale pour créer une association locale d’usagers du train est prévue le jour du rassemblement, à 18 heures, à la mairie de Thouars.

La CGT ne s’en cache pas : le choix de cette date est stratégique. Le Conseil régional se réunit en séance plénière du 16 au 20 février. « Dans toutes les commissions où la CGT siègera, notamment au Conseil Économique, Social et Environnemental, nous martèleront le même message : non à la casse ferroviaire du Nord Deux-Sèvres et à la désertification qui s’en suivra. Oui au développement du TER, gage de désenclavement et de vitalité économique. »

A LIRE AUSSI


Poitou-Charentes : l’offre de transport risque de se dégrader en 2015

ARTICLE DU 16.12.14

Crédit image : SudOuest.fr

Postez un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s