Journée de réflexion sur les métiers de l’aide à domicile en Charente : comprendre le travail pour agir et améliorer sa qualité

Quelles sont les attentes des salariés du secteur de l’aide à domicile en Charente dans un contexte de vieillissement de la population ? La CGT constate depuis plusieurs années que c’est un salariat précaire, peu formé, soumis à des horaires atypiques, à des revenus faibles (…), un salariat d’un secteur qui a besoin de se professionnaliser pour surmonter ses difficultés et mieux faire face aux enjeux auxquels il est confronté. C’est pour cette raison qu’un colloque sur les métiers de l’aide à domicile en Charente se tiendra le 14 octobre. L’objectif de cette journée est de mieux comprendre les réalités du travail des salariés de ce secteur pour agir et améliorer sa qualité. Cette journée de réflexion sera aussi l’occasion pour la CGT de présenter officiellement et conjointement avec la CFDT son projet de Comité d’acteurs locaux.

La Charente : une population vieillissante et de nouveaux enjeux sociaux

En 2005, 26 % des Charentais avaient au moins 60 ans. En 2020 ils dépasseront vraisemblablement les 30% et seront près de 40 % à l’horizon 2030 selon les dernières estimations de l’INSEE. Parallèlement, si les tendances de migration se poursuivent, la population du département devrait encore diminuer dans les années à venir. Ce vieillissement pose en particulier le problème de la prise en charge des personnes âgées, qui en hébergement ou à domicile, nécessite du personnel d’accompagnement. Face à cette tendance, le secteur emploie de plus en plus de salariés dans des conditions de travail parfois très difficiles.

Etat des lieux, atouts et besoins du secteur

Le colloque permettra de reprendre connaissance de la démographie du territoire par le biais d’un état des lieux présenté par l’ARFTLV. L’ANACT reviendra quant à elle sur les enjeux sociaux de ce secteur et sur les atouts et besoins de la profession. Ils seront exposés en présence de professionnels du secteur. Ce temps d’échange permettra à l’ensemble des acteurs présents de ce secteur de faire entendre leur point de vue. « Pour la CGT, il est indispensable de prendre le temps de poser les enjeux de ce secteur professionnel, notamment en raison du contexte de vieillissement assez marqué de la population en Charente » souligne Evelyne Videau, membre du Comité régional CGT Poitou-Charentes.

Un Comité d’acteurs locaux présenté par la CGT et la CFDT

Lors de cette journée, la CGT et la CFDT présenteront le projet de Comité d’acteurs locaux dont le CISTE est la structure porteuse. Véritable lieu de dialogue social territorial, ce Comité a pour objectif de professionnaliser le secteur et d’améliorer les conditions de travail de ses salariés.

« L’aide à domicile est un véritable vecteur de lien social. Face aux nombreuses difficultés vécues par ce salariat – précarité, manque de formation, conditions de travail difficiles (…) – la création de ce lieu d’échange est plus que nécessaire » explique Evelyne Videau. Issu d’un appel à projet à manifestation d’intérêt en faveur du développement du dialogue social territorial en Poitou-Charentes, ce Comité sera conjointement présenté par la CGT et la CDFT. « Cette structure de dialogue social territorial regroupera les structures de services de l’aide à domicile agréées pour les activités de personnes en perte d’autonomie, mais aussi les organisations de salariés et la DIRECCTE » ajoute la militante CGT. Parallèlement, le Conseil régional présentera son contrat d’objectif territorial régional « Aide à domicile », et reviendra sur la nécessité de professionnaliser ce secteur face aux enjeux.

A LIRE AUSSI

Une rentrée chargée pour le Comité régional CGT Poitou-Charente
ARTICLE

Pour la CGT, la construction de ce lieu de dialogue social territorial est plus que nécessaire au regard du contexte de manque de structures syndicales pour les salariés. « Jusqu’ici nous ne sommes pas parvenus pas à avoir un dialogue social constructif, alors que parallèlement nous constatons l’étendue des difficultés du salariat de ce secteur : il faut maintenant professionnaliser ce secteur, pour améliorer les conditions de travail de ces salariés et améliorer la reconnaissance de ces travailleurs de plus en plus nombreux » ajoute Evelyne Videau. Les questions de conditions de travail, de professionnalisation, d’attractivité de l’emploi et de reconnaissance, pourront enfin y être abordées sous un angle interprofessionnel. Ce Comité doit donc permettre de revaloriser les métiers de l’aide à domicile dans ce département, et ce même si la CGT n’a pas attendu l’organisation de cette journée de réflexion pour commencer à travailler avec les différents partenaires.

Partenaires de ce colloque


ADMR
ANACT
ARACT Poitou-Charentes
ARFTLV
CISTE
Comité régional CGT Poitou-Charentes
Conseil général de Charente
Conseil régional de Poitou-Charentes
DIRECCTE
FEPEM