Le 3 juin, les retraités CGT du Poitou-Charentes manifesteront à Paris

Le mardi 3 juin 2014 sera l’occasion pour plus de 13 millions de retraités de manifester à l’appel unitaire de l’intersyndicale CGT-FO-CFTC-FSU-Solidaires-LSR-UNRPA-FGR contre le gel et pour la revalorisation des pensions et retraites. Plusieurs centaines de militants venus des départements de Poitou-Charentes se joindront au cortège parisien.

Depuis 1986, les réformes se sont succédé pour durcir les conditions d’obtention de la retraite et réduire le niveau des pensions : passage de 10 à 25 ans pour les salariés du privé, indexation des retraites sur les prix et non sur les salaires, décote, allongement des durées de cotisation, suppression de la demi-part supplémentaire aux veufs et veuves, fiscalisation brutale du supplément de 10% pour les retraités ayant eu 3 enfants ou plus et, depuis le 1er avril, instauration d’une taxe de 0,3% pour les retraités imposables.

Une manifestation nationale unitaire. En annonçant, le 16 avril dernier dans le cadre du plan de 50 milliards d’euros d’économies, la suppression de la revalorisation des retraites qui devait avoir lieu en octobre (déjà repoussée par la dernière réforme des retraites), le Premier ministre assenait un nouveau coup au pouvoir d’achat de millions de retraités. Face à la levée de boucliers suscitée par ce plan d’austérité, le Premier ministre a publié une lettre adressée le 28 avril 2014 aux parlementaires de la majorité, dans laquelle il explique que le report du 1er octobre 2014 au 1er octobre 2015 de l’indexation par rapport à l’inflation des pensions de base ne sera pas appliqué aux Français qui touchent une retraite inférieure à 1 200 euros par mois. Mais rien n’y fait, la grogne ne faiblit pas : les retraités ne sont pas dupes.

Moins de 50% des retraités épargnées

En ajoutant les 600 000 allocataires du minimum vieillesse, déjà exclus du gel des retraites de base annoncé par le Premier ministre, ce sont en réalité 7,1 millions de retraités qui devraient voir le montant de leur pension de base augmenter, comme prévu, le 1er octobre 2014. Ils représentent un peu moins de la moitié des 15,3 millions de retraités français. C’est donc plus de 8,2 millions de retraités qui devront attendre octobre 2015 pour une revalorisation de leur retraite.
Avec le plan d’austérité présenté, le gouvernement prétend faire des « économies » sur le dos de la protection sociale, de l’assurance maladie, des collectivités locales et du fonctionnement de l’État. 10 milliards « d’économies » pris sur l’assurance maladie (régression évidente dans l’accès aux soins !), 11 milliards « d’économies » sur les autres secteurs de la protection sociale, 11 milliards sur les collectivités locales (nouvelle régression des services publics qui impactera l’ensemble de la société, avec un recul des services de proximité, des transports…). Pour la CGT, ce plan d’austérité est inacceptable. La réalité de la « croissance », c’est celle du taux de pauvreté des retraités, du nombre toujours plus grand de celles et ceux ayant recours aux associations caritatives pour se nourrir, renonçant aux soins médicaux ou devant travailler pour boucler les fins de mois.

Les rassemblement du 19 octobre 2010, contre la réforme des retraites, avaient rassemblé 3,5 millions de personnes dans toute la France.

Les rassemblement du 19 octobre 2010, contre la réforme des retraites, avaient rassemblé 3,5 millions de personnes dans toute la France.

Le gouvernement fait la sourde oreille face aux revendications et à la colère des plus humbles, oubliant que la retraite n’est pas un privilège, mais un droit.

En Poitou-Charentes

En Poitou-Charentes, les retraités représentent 26% de la population. Selon l’Insee, un actif sur trois partirait en retraite à l’horizon 2020, ce qui place le Poitou-Charentes au 4è rang des régions où le taux de départ est le plus élevé derrière le Limousin, l’Auvergne et la Bourgogne [2].

Réunis le 15 avril à Niort, avec le Comité régional, les 4 USR du Poitou-Charentes et les représentants de la CGT dans les CODERPA [1] ont pris plusieurs initiatives, dont l’organisation de deux journées d’étude en octobre, sur l’activité des représentants CGT dans ces organismes. Avant cela, ils ont décidé de prendre toute leur place pour participer à la grande manifestation nationale des retraités le 3 juin à Paris. À cette occasion, il ont réaffirmé la nécessité que gouvernement et patronat entendent et tiennent compte de leurs exigences sociales -notamment de l’augmentation du pouvoir d’achat des retraités-, à quelques semaines de la prochaine Conférence sociale. « L’aggravation de la baisse du pouvoir d’achat des salariés et des retraités ne résoudra pas les difficultés financières des régimes de retraite, pas plus qu’un retour de la croissance», explique Marc Autrusseau, animateur régional de l’activité des retraités CGT en région». Pour la CGT, ce sont la création d’emplois, la revalorisation des salaires, une vraie égalité professionnelle entre les hommes et les femmes, l’arrêt des exonérations de cotisations et l’élargissement de l’assiette des cotisations à tous les revenus distribués par les entreprises qui créeront les ressources nécessaires.

Ce sont d’ores et déjà plus de 400 retraités de nos 4 départements qui manifesteront à l’appel de 9 organisations au plan national. De mémoire de militant, sous cette forme, un tel rassemblement est tout bonnement exceptionnel.

Tract unitaire pour la mobilisation du 3 juin

[1] Conseil Départemental des Retraités et Personnes Agées : C’est une commission départementale, sous l’égide du Conseil général qui a pour but de réfléchir et de proposer (organisme de consultation, pas habilité à prendre des décisions) des mesures qui pourraient améliorer les conditions de vie des retraités.
[2] Insee Poitou-Charentes, Décimal n° 303, mars 2010
Crédit image: AFP

Postez un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s