Sauvegarde et amélioration de la ligne ferroviaire Nantes-Bordeaux : l’action de la CGT n’a pas été vaine

Le 15 novembre 2013 s’est tenu à la Direction Départementale des Territoires et de la Mer (DDTM) de La Rochelle, le Comité de Pilotage (COPIL) décisif actant de l’avenir de l’infrastructure de la ligne ferroviaire Nantes – Bordeaux et principalement, de la section de double voie entre La Rochelle et La Roche sur Yon. Environ 200 personnes représentatives de tous les territoires traversés par la ligne, associations d’usagers, syndicalistes CGT et notamment les syndicats de cheminots, sont venus faire entendre leur voix.

391877_16545539_460x306

A cette occasion, a été remise aux représentants de Réseau Ferré de France, notre pétition forte de 2023 signatures « pour le maintien de l’infrastructure existante, l’amélioration de celle-ci et son développement ». Elles s’ajoutent aux 884 signatures remises lors du COPIL du 19 décembre 2012. En Poitou-Charentes, ce sont les principales revendications portées par la CGT lors de ses multiples interventions communes, avec les Cheminots, avec l’UD CGT 17 et avec le Groupe CGT au CESER* auprès de l’État et du Conseil régional, qui se retrouvent dans les décisions prises par ce COPIL.

Prendre connaissance de la déclaration du Comité régional Cgt

Postez un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s