En Poitou-Charentes, le Comité régional Cgt signe la Charte Automobile

En 2008, la première Charte Automobile était signée au niveau national entre les représentants de l’Etat, les constructeurs automobiles, les équipementiers, les branches professionnelles et les organisations syndicales. L’objectif affiché : dans la crise qui secoue le secteur automobile, soutenir et accompagner les entreprises et  leurs salariés, en se focalisant sur la question de l’emploi et des compétences. À l’époque, la Cgt ne l’avait pas signée car elle estimait que cette charte ne répondait pas aux besoins structurels du secteur automobile, mais aux attentes immédiates du patronat.

333706_l-usine-psa-peugeot-citroen-a-mulhouse-le-13-avril-2012

En décembre 2012, la seconde Charte Automobile nationale a finalement été signée par la Cgt car les négociations ont permis de l’améliorer. Pour autant, divers points de désaccords autour de la version régionalisée du texte ont empêché sa signature immédiate en Poitou-Charentes. C’est désormais chose faite depuis le 24 juin dernier. Retour succinct sur les raisons de ce retard.

« L’important c’était de signer cette Charte régionale, mais aussi de ne pas dévoyer la Charte nationale qui sera effective jusqu’en 2015 »

– Alain BIZET, animateur de la Fédération de la Métallurgie en région Poitou-Charentes et membre du Collectif Politique industrielle du Comité régional Cgt –

Si des négociations ont permis de modifier la Charte entre sa première version et sa nouvelle mouture (2013-2015) et ont amené de fait la Cgt à la signer au niveau national, sa transcription au niveau régional a fait l’objet de débats qui ont retardé sa signature. Comme nous l’explique Alain Bizet, « ceux qui avaient bataillé au niveau national ne se retrouvaient pas dans le projet de charte régionale : plusieurs points importants avaient été modifiés ». 

Dans les faits, la Charte Automobile nationale concerne les entreprises de moins de 250 salariés, tandis qu’au niveau régional, l’accord pouvait concerner aussi les entreprises de plus de 250 salariés.
charte automobile
« L’accord national ne concerne que les entreprises de moins de 250 salariés. Ce que voulait faire la Charte régionale, c’était l’étendre aussi au plus de 250 salariés. Ce n’est pas ce que nous souhaitions à la Fédération de la Métallurgie, ni au Comité régional Cgt. En Poitou-Charentes, nous avons de gros équipementiers automobile (Valeo, Delphi,…) et pas de constructeurs automobiles. Or, ces équipementiers sont en bonne santé financière, et la Fédération de la Métallurgie ne voit pourquoi ils pourraient bénéficier d’aides. « Il n’y a pas de raison qu’on leur ouvre des aides alors que d’autres équipementiers de rang 2 ou sous-traitants peuvent en avoir vraiment besoin » s’accordent à dire Alain BIZET et Jean-Marie GIRAUDEAU, Secrétaire régional du Comité.

« L’accord national ne concerne que les entreprises de moins de 250 salariés. Ce que voulait faire la Charte régionale, c’était aussi l’étendre aux entreprises de plus de 250 salariés, or ces entreprises sont en bonne santé financière et n’ont pas besoin d’aides (…) alors que d’autres équipementiers de rang 2 ou sous-traitants peuvent en avoir vraiment besoin. »

L’intérêt de cette signature pour la Cgt et ses organisations, est de lui permettre de mieux connaître ce qui se passe dans les entreprises pour mieux travailler en direction des salariés, sur les conditions de travail, les questions salariales, celle de l’emploi… Grâce à sa participation aux réunions, la Cgt recueillera les éléments lui permettant de s’adresser aux salariés des entreprises de moins de 250 salariés. D’autant que, comme le souligne Alain BIZET, « Nous n’avons que très peu de syndicats de la métallurgie dans les entreprises de moins de 250 salariés. » La signature de cette charte devrait donc aider la Cgt de mieux s’implanter dans ces très nombreuses entreprises du secteur automobile picto-charentais.

Le communiqué de presse du Conseil régional et de la Préfecture de Région faisant état de la signature de la Charte Automobile régionale et daté du 24 juin 2013 est en ligne {Cliquez ici}

Photo de couverture LaTribune.fr

Postez un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s