13 juin 2013 : Journée d’étude autour des contrats de génération

Avant d’entrer dans la phase de négociation, la loi prévoit l’obligation d’élaborer un diagnostic portant sur les éléments permettant de justifier le choix des futurs emplois créés. Ce n’est qu’en ayant bonne maîtrise de ces éléments que les négociateurs seront à même de créer les conditions d’un accord satisfaisant. Car ne nous y trompons pas, depuis le départ la Cgt oeuvre pour que les entreprises ne s’en tiennent pas seulement à une simple application du texte législatif, mais discutent autour d’un accord qui améliore l’emploi. Le risque est aussi que certains employeurs profitent de l’aide financière prévue par le dispositif sans faire perdurer les embauches après le délai légal.  Ce risque ne peut qu’encourager la Cgt à mobiliser la vigilance de ses militants dans la création d’emplois durables.

Le 13 juin, ce sont une dizaine de militants par département qui participeront et auront en charge, par la suite, de dispenser l’information dans leur département respectif. Conviée à cette journée par le Comité régional Cgt, la DIRRECTE 79 y interviendra pour rappeler les objectifs de l’Etat et son rôle sur le territoire.

*Les entreprises de moins de 50 salariés ne sont pas concernées par l’obligation d’ouvrir des négociations. Pour autant, la Cgt souhaite que ces négociations aient lieu.

matériel militant

Journée d’étude Contrats de génération du 13 juin 2013

Déroulé journée du 13 juin 2013